Marthe Robin - Choisie pour aimer
DOUILLET (Véronique)
13.00 €
A paraitre
De l'âge de 26 ans jusqu'à sa mort à 78 ans, Marthe Robin a vécu dans une petite chambre, sans boire ni manger hormis l'Eucharistie, totalement dépendante. Unie à Jésus, elle a connu un rayonnement immense en recevant des milliers de visiteurs.
Née en 1902, Marthe Robin grandit dans la ferme familiale de La Plaine, un petit hameau de la Drôme des collines proche de Châteauneuf-de-Galaure. À l'âge de 16 ans apparaissent les premiers symptômes d'une grave maladie qui, de rechutes en rémissions, va peu à peu paralyser Marthe et la clouer définitivement au lit en 1928. Marthe s'abandonne et offre toute sa vie au Seigneur. Elle va transformer son inactivité forcée en une activité profonde, dont la source est son union de plus en plus forte avec le Christ. "Que je meure pour qu'ils aient la vie !" s'exclame-t-elle. De cette offrande, va jaillir une fécondité extraordinaire.
Pendant cinquante ans, de 1930 à sa mort en 1981, Marthe demeure dans sa petite chambre, sans boire ni manger hormis l'Eucharistie, totalement dépendante. Immobile, elle va recevoir peu à peu des milliers de visiteurs qui viennent se confier et déposer auprès d'elle leurs fardeaux, chercher conseil, retrouver l'espérance. Marthe, jour après jour, accueille et répond aux lettres. Elle prend chacun dans sa prière et offre ses propres souffrances pour redonner foi et espérance à chacun.
Avec l'aide du père Finet et à la demande du Seigneur, Marthe fonde, dès 1936, l'oeuvre des Foyers de Charité, petites communautés de laïques unis autour d'un prêtre, qui accueillent pour des retraites, offrant une formation chrétienne et une expérience de foi. Cette oeuvre va se répandre en France et dans le monde entier. 
Mère de 7 enfants, Véronique Douillet est professeur agrégée d'histoire. Elle a participé, en tant qu'archiviste, à des campagnes d'archives orales dans des domaines variés, comme la Sécurité sociale ou l'histoire de l'art.