Jeanne d´Arc à Domrémy
LUCE (Siméon), PAOLI (Dominique)
22.00 €
Disponible en stock
En 1886, paraissait chez le prestigieux éditeur Honoré Champion l'ouvrage de Siméon Luce (1833-1892) Jeanne d'Arc à Domremy, sous-titré Recherches critiques sur les origines de la mission de la Pucelle. 
Élève de Jules Quicherat, formé au petit séminaire, Siméon Luce sut se démarquer des historiens qui, dans le sillage de Michelet, voulaient faire de la Pucelle une héroïne laïque. Ses lignes
témoignent d'une rare objectivité et sont en même temps révélatrices de la grâce que Jeanne d'Arc opéra en lui.
Ce grand chartiste, qui fut président de la Société de l'École des chartes et membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, vibre en évoquant les jeunes années de la Pucelle comme il nous fait vibrer lorsque nous le lisons : "Elle n'est pas seulement le type le plus achevé du patriotisme, elle est l'incarnation de notre pays dans ce qu'il a de meilleur. Il y a dans la physionomie de l'héroïne du XVe siècle des traits qui la rattachent à la France de tous les temps."
Ainsi Siméon Luce s'inscrit-il dans le mouvement qui, après le poète Casimir Delavigne et bien d'autres, conduisit Jeanne d'Arc à devenir notre grande héroïne nationale.
Sa découverte dans les archives de Meurthe-et-Moselle du fil conducteur entre Vaucouleurs et la cour de France, son étude magistrale sur le village de Domremy, font de ce livre un apport
fondamental à la connaissance de Jeanne d'Arc, même si elle doit conserver la part de mystère qui nous la fait tant aimer. 
Native de Marseille et petite-nièce de Charles Maurras, historienne spécialiste des Orléans, essayiste et journaliste, Dominique Paoli a collaboré au magazine Point de Vue pendant plus de
vingt ans et dirige actuellement
Radio Courtoisie. Ella a publié Madame Adélaïde, soeur et égérie de Louis-Philippe chez Perrin en 2016.