Eloge de l´ignorance - Essai
BONNARD (Abel)
14.00 €
Disponible sous peu
L'Éloge de l'ignorance (1926) d'Abel Bonnard n'est pas le piquant développement d'un paradoxe tendant à valoriser l'ignorance au détriment de la connaissance.
Ce livre n'est pas non plus, au rebours de l'interprétation que l'on a longtemps donné de lui, une des nombreuses critiques de l'École républicaine, comme il s'en publiait alors couramment à l'époque, de valeur inégale. 
À la différence de la plupart de ses contemporains, Bonnard ne se borne pas, ici, à brocarder l'indigence, l'orientation idéologique et l'inanité du savoir diffusé par l'institution scolaire.
Cet antirépublicain absolu démontre que l'École républicaine est fondée sur une con ception fallacieuse de l'homme, considéré par elle comme un être de pure raison, fait pour la seule connaissance, ayant vocation, grâce à elle, à s'émanciper et à s'assurer la maîtrise de l'univers, suivant une évolution caractéri sée par un progrès constant de ses conditions de vie.
Cette vision de l'homme est à l'origine de toutes les aberrations éducatives et politiques de notre République. Loin d'élever les hommes, elle les dessèche et les aigrit, les détournant de toute possibilité d'embellissement de leur destin.
Le retour à une vision plus saine et plus noble de l'homme et de la culture passe par la déscolarisation de la société. 
Poète (Les Familiers, Les Royautés), romancier (La Vie et l'Amour), Abel Bonnard demeure l'un des meilleurs analystes de l'âme humaine (L'Enfance, L'Amitié). Observateur pénétrant d'un monde en pleine mutation (En Chine, Au Maroc), il reste surtout connu pour son Éloge de l'ignorance (1926), magistrale critique de l'École républicaine, et pour son essai Les Modérés, réquisitoire cinglant contre la classe politique et les institutions de la IIIe République. Élu à l'Académie française en 1932 (exclu en 1944), ministre de l'Éducation en avril 1942.
Docteur en Histoire, longtemps fonctionnaire de l'Éducation nationale, collaborateur régulier de
Politique magazine et de la Nouvelle Revue universelle, Yves Morel a mis en lumière le caractère idéologique des principes fondateurs de notre École républicaine (L'Idéal scolaire français, La Fatale Perversion du système scolaire français). Il est l'auteur du "Qui suis-je ?" Abel Bonnard (Pardès, 2017).