Religion et politique des principes aux réalités - Chrétien et citoyen en France
LAVAUR (Père Marie-Antoine de)
9.50 €
Disponible en stock
"Ce sont les lois, les principes, les traditions qui font vivre une nation, et c'est le sol de la patrie qui garde nos autels, notre berceau, notre foyer, notre tombeau et le trésor de nos gloires, de nos grandeurs passées, de nos espérances futures. Donc, après Dieu et la religion, c'est le sol, ce sont les lois fondamentales de la patrie que nous devons le plus aimer sur la terre, et c'est pour elles, s'il le faut, que nous devons mourir. La religion nous en fait un devoir sacré."
Les lois fondamentales propres à la France, immuables de Clovis à Louis XVI, pouvaient être reconnues par beaucoup comme les meilleures en 1871 quand ces pages sont écrites. La France est vaincue, humiliée, elle connaît la guerre civile après avoir été tiraillée en 80 ans entre deux républiques, deux empereurs et deux rois, au prix de trois révolutions. D'ailleurs, s'annonce alors comme probable une restauration légitimiste de la royauté. Mais, en fait, un nouveau monde se dessine déjà, où ces fondamentaux-là, l'immuable, s'amenuisent, pour laisser place à des courants, des rapports de force par lesquels chacun veut imposer ses propres valeurs en perpétuelle évolution, dans une République qui se forge dans la douleur. Aussi, l'auteur nous ramène aux seules valeurs immuables où s'abriter, celles de l'Évangile, à la fois force de libération du mal, force d'appui face à l'instabilité, force d'amour contre la haine et la violence, force d'espérance. Avec, en conclusion, l'invitation à s'unir, au final quel que soit le régime, "le mal se trouvant dans nos divisions intestines, qui ne réjouissent que nos ennemis. Et s'unir sur le terrain des vrais principes. Il faut, en effet, avoir des principes sûrs, si on veut tirer quelque profit de l 'expérience des événements, pour la même raison qu'il faut connaître sa route pour se remettre en chemin".