Apocalypse Flamby
IGNACE
23.00 €
Disponible en stock
L'année 2016 vue à travers 310 pages de dessins non-conformistes. 

En 2012, on avait échappé au libidineux DSK, à l'austère Aubry et à l'arrogant Sarkozy. Aucun de ces dévots de Bruxelles n'étant capable de sauver la Patrie, l'élection de François Hollande devenait presque une bonne surprise. Le président normal paraissait plus sympa. Et puis son entourage nous l'assurait : il a beaucoup d'humour ! Sauf que depuis son élection, cet humour est largement surclassé par des bourdes et gaucheries en tout genre. Chacun garde en mémoire ses discours sous la pluie, l'affaire Léonarda, son costume de travers, la tragédie Trierweiler, ses virées nocturnes en scooter, le livre confidences à scandale, ses gaffes protocolaires. La liste est loin d'être exhaustive et les Français ont l'impression d'avoir Mister Bean à l'Élysée. Un Mister Bean qui fait rire sur le coup mais inquiète à long terme. Il est devenu à la fois le président le plus désopilant et le plus impopulaire de la cinquième république. 

Si plus personne ne veut de lui aux commandes, sa bonhomie apparente et sa drôlerie atténuent sans doute la colère du peuple. Pour les dessinateurs de presse en tout cas, le personnage est à croquer, délicieux, onctueux, succulent. à tel point qu'il nous fédère bien au-delà des frontières politiques. Ce qui m'a permis de sortir du ghetto politiquement incorrect, d'échanger sur le net avec des collègues et de participer à plusieurs festivals de dessin de presse.  

Dans un contexte plus douloureux, c'est aussi sous Hollande, lors de l'affaire Méric, que Maître Gardères, l'avocat écolo, est allé défendre le nationaliste Serge Ayoub. Raison pour laquelle je leur ai demandé la faveur de témoigner dans ce recueil. Qu'ils en soient vivement remerciés.  

Quant à Hollande, sa présidence aura malgré tout suscité le rire ensemble. On n'ira pas jusqu'à le remercier, ni dire que c'est une crème, sauf bien sûr si elle est gélatineuse et généreusement nappée de caramel.  


Dessinateur de presse depuis 1998, Ignace collabore aux journaux et revues l'Action française, les Cahiers Saint Raphaël, SOS Tout-Petits, et aux sites TV Libertés et Médias Presse Info.