L´Ordre de la Merci en France 1574-1792 - Un ordre voué à la libération des captifs
COCARD (Hugues)
28.30 €
Disponible en stock
Né à Barcelone, au XIIIe siècle, dans le contexte de la Reconquista, l'ordre de la Merci est un institut religieux, fondé pour la libération des prisonniers ou des otages, dans les royaumes musulmans d'Espagne. A la différence des ordres militaires, il se spécialise dans la négociation et le paiement des rançons des captifs d'origine chrétienne, pour obtenir leur délivrance et leur retour dans leur pays d'origine. La présente étude se limite à la partie française de cet Ordre. Implantée dans le sud-ouest dès le Moyen Age, la province de France connaît, après les troubles religieux du XVIe siècle, un renouveau, grâce notamment à l'application des réformes du concile de Trente. Au début du XVIIe siècle, quelques mercédaires aquitains fondent un couvent à Paris, dans le Marais. Cette commanderie devient, en 1668, le centre d'une nouvelle province, la Congrégation de Paris. Elle devait disparaître à la veille de la Révolution française, en même temps que celle de l'Ancienne France, demeurée toujours plus importante. Après avoir contribué au développement de cet Ordre en France, le pouvoir royal accentue son contrôle sur celui-ci. Dans le même temps, ses religieux, par la publicité qu'ils donnent à leurs actions, contribuent à une certaine connaissance de l'autre et à la naissance de l'orientalisme en France. Le présent ouvrage repose notamment sur un dépouillement des fonds français de cet Ordre, ce qui n'avait jamais été entrepris.  
Hugues Cocard, né en 1953, religieux de la Communauté Saint-Jean, docteur en histoire, est titulaire, depuis 2001, d'une licence de l'Institut Pontifical d'Etudes Arabes et Islamiques (PISAI). Il a travaillé deux ans à Rome, de 2003 à 2005, au Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux et il continue de donner un enseignement sur le dialogue islamo-chrétien.