Musicien et professeur de musique au XVIIIe siècle - La pédagogie musicale en France au 18ème siècle et son application dans les ouvrages théoriques pour instrument à archet
CUMANT (Micheline)
10.90 €
Disponible en stock
Comment apprenait-on la musique autrefois ? Avec des coups de règle sur les doigts ? Ou bien cherchait-on à développer l'oreille, le sens musical et la culture ? Y avait-il des ouvrages comparables à nos "Méthodes" actuelles ? De plus, on ne joue pas Vivaldi ou Bach comme Chopin ou Brahms ! L'interprétation des
musiques de l'époque baroque obéit à certains critères, le principal étant la liberté laissée à l'interprète d'orner la ligne mélodique à son goût. N'oublions pas que "le baroque a horreur du vide", il en est en musique comme en architecture. Mais cette ornementation obéit à certaines règles qui s'apprennent, et les ouvrages décrits ici en font mention, l'argument principal étant "il faut jouer comme on chante".
Outre une description des ouvrages pédagogique de l'époque, l'ouvrage traite du statut des musiciens et de la façon dont on considérait le pédagogue. N'oublions pas que le 18ème siècle est celui de l'Encyclopédie de Diderot et D'Alembert et de l'Emile de Rousseau : la pédagogie, l'apprentissage, la diffusion du savoir deviennent des notions importantes. On ne parle pas encore de "publicité", mais elle est en germe durant le siècle des Lumières.