Le rigorisme, le nombre des élus et la doctrine du Salut
CASTELEIN (Père Auguste)
19.00 €
Disponible en stock
Le rigorisme est un système de théologie morale qui multiplie les empêchements au salut. Corollaire : grande fréquence du péché mortel et bien sûr (très) petit nombre de sauvés. Or, cette doctrine à connotation hérétique (jansénisme) est loin d'être enseignée, et par la sainte Écriture, et par l'Église, et par la Tradition, et par la raison éclairée par la Foi. L'auteur le prouve, non seulement en démontant par une saine exégèse tous les pseudo-arguments scripturaires des rigoristes (ex. : "Il y a beaucoup d'appelés, peu d'élus".), mais en établissant rigoureusement que si l'on suit l'enseignement de l'Ancien Testament et du Nouveau Testament, le sens général semble bien être plutôt en faveur du grand nombre des sauvés. Quoiqu'il en soit, la vraie position de l'Église sur la proportion de sauvés par rapport aux damnés est que l'Évangile ne tranche nullement cette grave question. À la question posée au Christ "y en a-t-il peu qui soient sauvés ?" (Luc 13), Saint Cyrille d'Alexandrie fait remarquer : "Il semble que Notre-Seigneur ne répond pas directement à cette question (.), quel avantage pouvait résulter pour eux de savoir si le nombre de ceux qui seraient sauvés serait petit ou grand ? Il était bien plus nécessaire de connaître le moyens d'arriver au salut. C'est donc dans un dessein plein de miséricorde, que sans répondre à cette question inutile, il traite un sujet beaucoup plus nécessaire." (Imprimatur1898)