José Antonio - La phalange espagnole et le national-syndicalisme
IMATZ (Arnaud)
40.00 €
Disponible en stock
Plus de soixante ans après son exécution, le fondateur de la Phalange et théoricien du national-syndicalisme, José Antonio Primo de Rivera, suscite toujours la haine ou la ferveur, la répulsion ou l'admiration. Gangster, gouape aux allures de souteneur, homme de main du capital, fasciste arrogant, violent, dépourvu de toute qualité intellectuelle, selon certains, il est héros, martyr, modèle chrétien, paladin de la justice sociale, champion de la solidarité nationale, esprit privilégié parmi les plus prometteurs de l'Europe contemporaine, pour d'autres. Mais quel homme se cache-t-il donc derrière le masque de pierre que détracteurs et hagiographes ont plaqué sur son visage ?
A partir d'une masse considérable de faits, de documents et de témoignages, Arnaud Imatz apporte les réponses pondérées et argumentées de l'historien rigoureux. Mais il a surtout le mérite de montrer l'actualité de la pensée josé-antonienne et la cohérence de sa vision morale, politique et sociale. Républicain de raison, partisan d'une démocratie moins formelle et plus participative, José Antonio condamne à la fois la démocratie individualiste, paravent du régime ploutocratique et la démocratie collectiviste, camouflage de la dictature socialo-marxiste. Il cherche à assurer la dignité de l'homme dans le travail, à implanter une profonde justice sociale pour que le peuple puisse retourner à la suprématie du spirituel. Précurseur, il meurt pour avoir voulu trop tôt synthétiser les idées de droite et de gauche, concilier la Tradition et la Modernité.
Cet ouvrage de référence a été mis à jour et augmenté pour tenir compte des travaux les plus récents. Il contient la bibliographie la plus complète jamais publiée sur ce sujet.

Vous aimerez aussi