On ne prie plus comme autrefois. Les prières de la nouvelle messe
CEKADA (Abbé Anthony)
7.65 €
Disponible sous peu
En 1969, lorsque la nouvelle messe fut introduite, les catholiques pour la plupart étaient convaincus que resteraient inchangées les oraisons du Propre (collectes, secrètes, postcommunions), prières de la liturgie traditionnelle de l'Eglise dont certaines étaient antérieures à l'an 150 après J. C.
Ce n'est qu' en 1986 que la Sacrée Congrégation des Rites commença à publier "peu à peu les nouvelles prières, avec les anciennes" (p. 19) ; alors, il fut possible de confronter ces nouvelles prières avec celles de l'antique liturgie catholique.
"On ne prie plus comme autrefois. Les prières de la Nouvelle Messe. Les problèmes qu'elles posent aux catholiques" est la première publication à proposer l'étude de cette confrontation. Le résultat en est à la fois impressionnant et irréfutable. Dans cet ouvrage, court mais très bien documenté, l'abbé Cekada met en évidence l'élimination quasi systématique des concepts typiquement catholiques dans les prières du Novus Ordo Missae ; des expressions tout à fait anodines, pour n'offenser personne, leur ont été substituées. Ont disparu des termes catholiques tels que : "sacrifice", "réparation", "Enfer ", "gravité du péché", "embûches du mal", "fardeau du mal", "adversité", "ennemis", "maux", "tribulations", "afflictions", "infirmité de l'âme", "dureté de coeur", "concupiscence de la chair et des yeux", "indignité", "tentations", "mauvaises pensées", "graves offenses", "perte du ciel", " mort éternelle", "châtiment éternel", "fruits défendus", "faute", "éternel repos", "vraie foi", "mérites", "intercession", "communion des Saints", "feux de l'Enfer", etc. Personne ne peut contester les découvertes de l'auteur ; car non seulement il utilise une documentation abondante, environ 500 citations extraites de l'ancien Missel et du nouveau, mais souvent aussi il transcrit parallèlement l'ancienne prière et la nouvelle, les proposant ainsi à l'examen du lecteur.
Présenté sans passion, de façon scientifique, "On ne prie plus comme autrefois. Les prières de la Nouvelle Messe. Les problèmes qu'elles posent aux catholiques" met en évidence un fait troublant : le contenu des prières du Propre de la Nouvelle Messe a été systématiquement décatholicisé.