Origines, implantation, conséquences du remembrement agraire
BEAUFILS (Maurice)
3.35 €
Disponible en stock
Préface
En amont de Saumur, Varennes-sur-Loire est une commune rurale d'un peu moins de 2000 habitants dans la "Vallée", c'est-à-dire cette petite région naturelle de l'Anjou entre Loire et Authion constituant une entité très homogène et caractéristique. Une absence complète de relief et un sol alluvionnaire à la fois léger et fertile en font une terre d'élection pour le maraîchage, l'arboriculture et la culture des graines et des fleurs.
Pendant plus d'un demi-siècle, le bon poète Émile Joulain nous chantait déjà la poésie de cette terre où "tout pousse et repousse, puisqu'on y donné c'qu'elle a besoin". Sa vallée natale abrite une population encore active et laborieuse, attachée à ses traditions ; les villages sont contigus, les champs bien cultivés, l'accueil aimable, la cuisine délectable. Telle était la vallée que j'ai découverte il y a une quarantaine d'années.
Puis le remembrement dévastateur allait ensuite arriver, M. Maurice Beaufils, paysan de Varennes, attaché aux traditions terriennes et chrétiennes a consigné dans une petite plaquette les incohérences avec lesquelles l'opération a été menée et ses conséquences désastreuses.
Il m'a fait l'amitié de me demander de présenter son travail. Ce que je fais bien volontiers. Après lecture je lui ai dit simplement : ce qui s'est passé à Varennes s'est passé dans toute la France.
Cette constatation attristée d'un paysan du terroir confirme ce que j'écrivais dans "L'Agriculture assassinée" : "Le remembrement fait une oeuvre de violence et de destruction non seulement sur le plan de la nature et du paysage mais aussi sur le plan de la mentalité paysanne. Ce fut une source d'incroyables magouilles et prévarications mais aussi d'innombrables drames humains".
Lisez le texte de M. Beaufils, vous en serez convaincus.
Jean-Clair Davesnes