Henri Béraud
BUTIN (Jean)
20.00 €
Disponible sous peu
Henri Béraud est né à Lyon en 1885. La ville sera omniprésente tout au long de son oeuvre. Ses cibles préférées ? les bourgeois et notables lyonnais. En 1922 il reçoit le prix Goncourt pour Le martyre de l'obèse et Le vitriol de lune, deux romans qui font date dans la littérature d'avant-guerre. Le thème des Lurons de Sabolas (1932) est la révolte des canuts de 1834. Dans Ciel de suie (1933), l'action continue à se partager entre le Lyon des soyeux et des canuts, et le Bas Dauphiné de ses origines.
Dans ses articles parus dans Gringoire, de janvier 1934 à 1943, la polémique et l'art du pamphlet devaient se montrer dangereux. On allait bientôt lui demander des comptes. Pourtant ni l'anglophobie ni l'antisémitisme ne conduisirent Béraud à envisager une quelconque collaboration directe avec l'occupant allemand. On ne lui pardonne pas ses prises de position, de nombreux amalgames pèsent sur lui. Il est condamné à mort en 1945. De Gaulle lui accorde la grâce.
"On peut mentir à son époque, mais il y a un juge que nul ne peut atteindre, et qui s'appelle l'avenir. Je lui confie ma mémoire en toute sérénité." Béraud avait raison. Il était temps de rendre hommage à l'homme d'une oeuvre, tout en gardant l'objectivité qui s'impose. C'est le combat que mène Jean Butin depuis plus de 20 ans. En voilà le résultat, à la hauteur des espoirs de ceux qui ont toujours pensé qu'une telle indifférence ne durerait pas.