Nez de Cuir
LA VARENDE (Jean de)
18.25 €
Disponible en stock
Gentilhomme d'Amour, Nez-de-Cuir, Roger de La Tainchebraye, règne sur une cour innombrable. Et l'on ne connaît guère, en Normandie, de femme qui ait longtemps résisté à son charme. Sa prestance, son regard de feu, son audace resplendissent sur un fond de triste légende. Le jeune homme porte un masque pour cacher l'horrible blessure reçue pendant les guerres de l'Empire. Il séduit pour se rassurer et être aimé malgré sa laideur cachée. Puis le jeu de la séduction l'enchaîne : "J'ai perdu mon âme, avoue Nez-de-Cuir, je ne suis qu'un corps et, en perdant mon âme, j'ai perdu celle des autres."
Ce roman, le plus emblématique de l'œuvre de La Varende, célèbre la femme et les sens. Ce héros, ce don Juan, qui s'est châtié lui-même pour retrouver Dieu, est "un homme qui crève toutes les littératures et court effervescent, en riant, en aimant, en pleurant, en saignant." 
Jean de la Varende (1887-1959) est attaché au terroir normand et surtout au pays d'Ouche qui cernent l'univers de ses nombreux livres. Dans un style personnel et juste, il exalte les paysages de Normandie et ses habitants. Il est notamment l'auteur du Centaure de Dieu, grand prix du roman de l'Académie française (1938).