Notre Algérie du Sacré à la Révolution 1830-1962
DILLINGER (Georges)
18.00 €
Disponible en stock
Dans l'immense pan de l'histoire embrassé par ce petit livre, l'auteur envisage successivement l'épanouissement de l'œuvre coloniale, de 1830 à la Grande Guerre, soutenue par un sacré vivace malgré une hargne laïciste toujours opérante. Après la Grande Guerre, le deuxième âge connaît un affaiblissement du sacré : le sacré religieux qui armait notre société et le sacré profane qui avaient sous-tendu le courage et la ténacité de nos militaires et de nos colons. Les idéologies anti-coloniales ont mis à profit cet affadissement et, dès lors, la structuration révolutionnaire s'est mise en place. A la Toussaint rouge, le sacré et, en particulier le patriotisme, n'étaient plus que l'ombre d'eux-mêmes. La République est aboulique et incohérente. La France ne croyait plus à ses droits et à ses devoirs. Pour mettre à mort notre malheureuse Algérie, il ne restait plus qu'à trouver un guide suffisamment fort, énergique, menteur, haineux, inhumain pour donner le coup de hache fatal et criminel. Français, les contemporains de la guerre civile n'ont pas voulu l'Algérie française, vous commencez à subir la France algérienne.   

A côté d'ouvrages consacrés à l'analyse de phénomènes de société, Georges Dillinger a consacré trois livres à l'Algérie et à ses relations avec la France.