Céline - Cahier de L´Herne 3 et 5
L'HERNE, COLLECTIF
39.00 €
Epuisé
L'oeuvre de Louis-Ferdinand Céline, encore mal connue en dépit des apparences, prend l'une des premières places dans la littérature du XXè siècle. Avec Proust il est le second grand écrivain français à avoir répudié complètement l'emploi d'un langage innocent ! La littérature n'est que pour communiquer le scandale, l'échec. Quand le procédé de communication est lui-même scandaleux, elle en est aggravée. C'est pourquoi une règle, des lois, autres que la cohérence propre à chaque auteur l'empêchent de s'accomplir. Si Céline écoeure encore et si l'on jette ses livres, il faut estimer que l'essentiel s'est produit. La suite, la reconnaissance, sera affaire de goûteurs ; la moindre part. Ce qu'on peut reprocher à Miller, par exemple, c'est d'avoir été presque immédiatement reçu (sans doute grâce à l'assaut de Céline). Très vite il fut un artiste, c'est-à-dire mis hors d'état d'agir. Céline, par contre, demeure un criminel impardonné. Son oeuvre est refusée comme outrepassant les droits de parole de la littérature. La nouveauté d'un écrivain, sa force de fécondation, se mesurent précisément à la longueur de son procès, et à sa violence. Ce serait donc une erreur fondamentale que de se permettre une objectivité quelconque à l'égard des écrits céliniens. Céline est inadmissible et il est à souhaiter que cet état de choses dure longtemps encore. Le Voyage au bout de la nuit tout autant que Nord se situent à la fois en deçà et au-delà de toute pensée salvatrice collective. Avant que l'oeuvre soit consommable, c'est-à-dire indifférenciée, nous avons voulu esquisser les premiers gestes d'une manducation critique, en fournissant des repères et des analyses. C'est avec le souci de la plus totale liberté d'expression qu'ont été réunis les témoignages et les études de personnalités, d'écrivains et de critiques très différents, voire opposés. En évoquant leurs souvenirs, les amis de Céline ont essayé pour la première fois de faire revivre le personnage complexe, aux multiples apparences qui, dernière ironie, avait jusqu'à présent abusé ses meilleurs biographes. Groupés ici selon un ordre chronologique, ces souvenirs révèlent des aspects inconnus de l'écrivain, rectifient maints détails, et apportent de précieux éclaircissements qui complètent les biographies de Marc Hanrez et de Jean-André Ducourneau. Nous avons établi un essai de bibliographie propre à faciliter, croyons-nous, les travaux des futurs chercheurs : il ne dissimule rien de ce qu'a écrit Céline et se complète d'extraits des principaux jugements portés sur ses ouvrages. Le choix que nous offrons à nos lecteurs est important. Néanmoins, les résistances ou l'empressement rencontrés dans tous les milieux montrent la sensibilisation d'esprits que la mort de Céline n'apaise point. Son oeuvre ne change pas les idées, elle les bouleverse. Refus et acceptations n'ont donc pas été sans surprises ni difficultés. "La Communion se passe en silence", écrivait André Breton. Si le Docteur Destouches provoque toujours un tel tapage c'est qu'il reste solitaire, dans sa vérité.