La faucille ou le Mc Do - L'Europe et les Etats-Unis dans le nouvel ordre alimentaire mondial
MARTINEZ (Jean-Claude)
30.43 €
Epuisé
Sur la planète, deux puissances ont des armes d'alimentation massive : l'Europe et les Etats-Unis. Pour ces derniers, c'est inacceptable. lls veulent le monopole alimentaire mondial. D'autant qu'en 2040, avec l'humanité qui comptera deux milliards de bouches de plus à nourrir et la Chine dont la puissante croissance économique génère une augmentation de la consommation, les besoins agricoles planétaires vont augmenter de 30 à 60 %. En céréales, viandes, produits laitiers, fruits, vins, bières, un fantastique marché mondial des protéines animales et végétales est en train de s'ouvrir. Les Etats-Unis en veulent la maîtrise. D'où la guerre alimentaire que leurs " farmers faucons " mènent contre l'Europe agricole en général et la France paysanne en particulier accusées d'être " l'axe du agricole " et des " Etats agricoles voyous " pratiquant des subventions agressives contraires à la sécurité alimentaire mondiale. Du Dillon round des années 60 au cycle commercial de Doha depuis 2001, en passant par l'Uruguay round, les Carla Hill, Mickey Kantor, Charlesne Barshefsky et autres Robert Zoellick du clan de la guérie agricole, multiplient les contentieux àl'OMC, les embargos et les batailles sur tout, du blé à la moule, du poulet aux bananes et, aujourd'hui, aux OGM. Pour eux, après l'Irak pétrolier, c'est le tour de l'Europe agricole. Là aussi, leurs alliés et leurs vassaux, la Grande-Bretagne évidemment, la nouvelle-Zélande ovine et laitière, l'Australie ou l'Arique du Sud viticoles, leurs esclavagisés de l'Amérique centrale bananière et de l'Amérique du sud OGMisée, leurs inféodés d'Europe de l'Est et leurs assistés d'Afrique. Sans parler de leur chevau légers des ONG et leur cheval de Troie, de Rome à Madrid. Harcelés, intimidés, de décennie en décennie, la Commission de Bruxelles et les gouvernements européens se replient sur le pacifisme agricole et, peu à peu, lâchent tout. Blair House 1992 a été un symbole de cette réédition agricole et Cancun 2003 peut être le Munich tropical de l'agriculture européenne. C'est cette guerre de civilisation, entre la faucille et le Mc Do, la France de la civilisation agriculturo-terrienne et l'empire de l'intégrisme anglo-americano-alimentaire que ce livre décrit. Avec l'enjeu angoissant : alors que paysan va redevenir le grand métier du milieu du XXlème siècle, y aura-t-il encore, dans ces années qui arrivent, des paysans européens et surtout français pour nourrir les hommes du monde ?