La peste éolienne
CAHART (Patrice)
9.95 €
Disponible sous peu
Alerte ! est une collection ouverte aux lanceurs d'alerte désireux de poser les bonnes questions à travers un véritable travail de journaliste ou de chercheur. Dirigée par Jean-Pierre Guéno, elle se veut un lieu refuge contre la pensée formatée à travers des titres forts, des ouvrages fluides et percutants. L'énergie éolienne a-t-elle un vrai rôle à jouer dans le " mix énergétique " on ne relève-t-elle que d'une imposture plus juteuse pour ses producteurs et pour ses promoteurs que pour le commun des mortels ? Vivons-nous l'ère des marchands de vent, dans le mauvais sens du mot ? Patrice Cahart ne voudrait pas que l'on apporte une fausse solution au vrai problème que constitue le réchauffement de notre planète.
Sachant qu'une éolienne ne fonctionne en moyenne, dans notre pays, qu'à 24 % de sa puissance, il est indispensable d'assurer le complément, et de recourir au gaz, polluant. L'éolien est donc une fausse énergie propre, une fausse énergie renouvelable. Les éoliennes, dont certaines atteignent maintenant deux cents mètres de hauteur, ravagent nos paysages, qui sont le cadre de vie des Français, et l'une des bases de notre tourisme.
De surcroît, le courant d'origine éolienne coûte deux fois plus cher que celui des centrales nucléaires actuellement en service, dont l'exemple des Etats-Unis montre qu'on peut les prolonger durant une quarantaine d'années. La réalisation du programme éolien actuel engloutirait des dizaines de milliards qui seraient bien plus utiles ailleurs (développement des véhicules électriques, isolation des bâtiments).
Pour que vous retrouvez votre liberté de penser, Patrice Cahart vous donne les vrais clef du problème. 
Patrice Cahart est écrivain et haut fonctionnaire. Cet inspecteur général des finances a toujours brillé par le sérieux et la qualité de des audit, de ses enquêtes et de ses rapports. Il a dirigé les Monnaies et médailles, présidé le conseil d'administration de la Bibliothèque Nationale et il est actuellement vice-président de la demeure historique qui regroupe trois mille monuments privés. Il a piloté le rapport "Eoliennes : arrêtons le gaspillage" pour le compte du Groupe Indépendant de Réflexion sur l'Energie, avec Pierre Audigier et Denis de Kergorlay.