Algérie 1962 - Disparus et oubliés
MARTINEZ (Jean-Louis)
17.00 €
Disponible en stock
Après '"Au coeur d'Alger, capitale de la France libre' (Editions Plume-de-Soi 2018) et de nombreuses recherches, Jean-Louis Martinez, artiste peintre, rend hommage dans ce second ouvrage à son jeune beau-frère, Georges Benavente, enlevé et disparu le 28 février 1957 avec son chef de district Robert Navarro, près de Tizzi-Ouzou où ils effectuaient leur mission pour l'EGA, compagnie Electricité et Gaz d'Algérie.
L'auteur n'a jamais accepté l'injustice dont a été victime son jeune beau-frère, âgé de 19 ans au moment de son enlèvement. Bouleversé par la douleur de ses beaux-parents et le grand espoir qui les avait envahi de retrouver leur fils vivant à l'arrivée au pouvoir du Général De Gaulle en mai 1958, il décrit leur déception et leurs souffrances jusqu'à leur exode forcé pour la métropole en 1962.
Refusant l'injustice dont a été victime le jeune homme auquel on a volé la vie, sa fiancée, sa famille et jusqu'à ses économies, l'auteur a mis toute son énergie qu'il soit reconnu en tant que "Mort pour la France". Ses nom et prénom sont désormais inscrits sur le Mémorial des Disparus à Perpignan ainsi que sur la colonne lumineuse du Mémorial du Quai Branly, à Paris.