Le Judaïsme dans la musique
WAGNER (Richard)
9.50 €
Disponible en stock
Pour Richard Wagner, le Juif, vivant parmi les nations comme un étranger, n'ayant pas participé à l'élaboration du génie propre à chaque civilisation dans laquelle il se trouve, ne peut en parler la langue que comme un étranger. Ainsi, "le Juif ne peut donc, dans cette langue, faire oeuvre de poète ou d'artiste : il devra se contenter d'imiter, de répéter". Pourtant, relève l'auteur, "il n'en a pas moins réussi à s'implanter dans une forme artistique, à vrai dire celle qui est la plus répandue : la musique". Par quels moyens, grâce à quel processus interne à cet art cela a-t-il été possible ? 
Richard Wagner (1813-1883) est un compositeur, chef d'orchestre, écrivain et polémiste allemand de la période romantique. Génie de la musique, il révolutionne les codes de l'opéra pour en faire un "art total", dans lequel se mêlent danse, théâtre, poésie et arts plastiques ; ses plus grandes oeuvres sont jouées chaque année au festival de Bayreuth, dans un théâtre à l'acoustique légendaire qu'il a lui-même conçu.
Engagé dans le mouvement anarchiste, sa participation à l'insurrection avortée de Dresde en 1849 le contraint à l'exil, à Paris puis à Zürich où il écrira
Le Judaïsme dans la musique, ainsi que deux autres essais, L'Oeuvre d'art de l'avenir et Opéra et Drame.
Anne Lucken