L´esprit de nos aïeux - Anecdotes et bons mots tirés des manuscrits du XIIIè siècle
LECOY DE LA MARCHE (Albert)
14.00 €
Disponible en stock
"La composition de ce petit livre a été pour moi un délassement au milieu de travaux plus sérieux ; je souhaiterais, que sa lecture produisit le même effet sur les personnes qui l'entreprendront.
En tout cas, elle leur montrera, par des spécimens d'un genre tout nouveau, ce qui faisait le passe-temps et la joie de nos pères, ces intarissables conteurs, ces auditeurs toujours affamés d'histoires. Elle leur apprendra que les contemporains de saint Louis, en particulier, n'avaient nullement l'humeur triste et sévère qu'on a trop souvent prêtée aux populations du moyen âge. Ils avaient, au contraire, le rire beaucoup plus facile que nous, parce qu'ils étaient moins blasés. Leurs plaisanteries étaient quelquefois naïves, jamais amères ; leurs railleries même étaient sans fiel. Ils avaient, en un mot, cette sérénité, cette jovialité sui generis que procure au croyant la paix de la conscience, au voyageur la vue claire de son chemin et de son but.
On trouvera un peu de tout dans ce recueil factice : anecdotes morales ou amusantes, légendes merveilleuses, satires, boutades, saillies, enfin tout ce qui se racontait sous le manteau de la vaste cheminée, aux longues heures de la veillée, ou sous les voûtes ogivales de l'église, durant l'heure unique, tout aussi longue parfois, du sermon familier. Et cependant ces petits morceaux sont rattachés entre eux par des liens étroits et présentent, malgré leur diversité apparente, une triple unité : tous sont des récits ou des canevas de récits verbaux ayant pour but de récréer ou réconforter l'esprit du peuple ; tous sont tirés de manuscrits contemporains et de collections spéciales, jusqu'à présent inédites ou même inexplorées ; tous, enfin, remontent au treizième siècle, qui fut l'âge d'or des conteurs comme beaucoup d'autres choses." L'auteur.
Richard Albert Lecoy de la Marche, né le 21 novembre 1839 à Nemours et mort le 22 février 1897 dans le 7e arrondissement de Paris, est un historien français, spécialiste du Moyen Âge.
Archiviste paléographe (diplômé en 1861), il fut d'abord archiviste du département de Haute-Savoie à Annecy, puis devint en 1864 sous-chef de la section historique des Archives de l'Empire.
Il fut longtemps professeur à la faculté libre de l'Institut catholique de Paris.
Il était membre de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie et de la Société nationale des antiquaires de France, et secrétaire de la Société de l'École des chartes. Son œuvre La Chaire française au moyen âge (1868), fut récompensée par l'Académie des inscriptions et belles-lettres. Il est élu le 26 décembre 1861 à l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, avec pour titre académique Correspondant.