Auschwitz dans les interceptions britanniques
MATTOGNO (Carlo)
14.00 €
Disponible en stock
Nous savons aujourd'hui que les services de renseignement britanniques furent en mesure d'écouter quasiment toutes les communications radio de l'armée allemande, de la police allemande, du SD et de la SS tout au long de la Seconde Guerre mondiale. Les Britanniques avaient ainsi des informations fiables sur ce qui se passait sur les arrières du front russe, mais également sur les événements qui se déroulaient dans les camps de concentration.
Comme ils partent du "fait" a priori que les Juifs furent exterminés en masse dans des chambres à gaz à Auschwitz, les historiens exterminationnistes qui ont traité ce sujet se sont surtout intéressés à l'interprétation des décryptages par les Britanniques, à ce qu'ils "savaient", bien souvent à seule fin de leur reprocher un silence complice ; mais, faute de pouvoir nier que ces décryptages ne contiennent pas la moindre allusion aux gazages présumés, ils doivent se rabattre sur la propagande noire diffusée à profusion, par le gouvernement polonais en exil à Londres avant tout, et appelée à leur fournir la clef d'interprétation des messages allemands.
Comme le montre le révisionniste italien Carlo Mattogno dans ce nouvel ouvrage abondamment documenté, ce sont en réalité les épidémies de typhus exanthématique qui ravagèrent le camp d'Auschwitz-Birkenau qui nous permettent d'interpréter correctement les messages interceptés par les Britanniques.