Génocide en Vendée 1793-1794
VILLEMAIN (Jacques)
25.00 €
Disponible en stock
Mars 1793 : la guerre de Vendée éclate. La Vendée se soulève pour défendre ses "bons prêtres" et se bat pour le retour d'un roi qui protégerait cette religion que le nouveau régime persécute. Ce conflit aboutira à la mort de 170 000 vendéens (surtout femmes, enfants, viellards, soit 21 à 23% de la population de la région) dans des conditions épouvantables. S'agit-il d'une répression militaire ? D'un fait de guerre, d'un massacre ou d'un génocide ?
Utilisant la méthode du droit pénal international telle qu'elle s'est développée dans l'analyse des génocides commis en ex-Yougoslavie, au Rwanda, au Cambodge, sans négliger l'expérience du tribunal de Nuremberg, Jacques Villemain démontre que ces massacres entrent parfaitement dans la définition de ce "crime des crimes".
Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi a-t-on tant de mal en France à regarder ces faits en face ? Pourquoi serait-il bon de mettre derrière nous cette tragédie en reconnaissant enfin la nature de ces crimes, et comment le faire dans des conditions qui honorent notre attachement aux droits de l'homme et notre unité nationale ?
Une enquête sans prédédent. Une démonstration juridique magistrale et inédite. Un ouvrage décisif pour comprendre la Terreur. 
Diplomate et juriste, Jacques Villemain a travaillé pendant plusieurs années sur les questions de justice et de droit pénal international et sur la guerre de Vendée. Il est l'auteur au Cerf de Vendée, 1793-1794 (2017).