Les Avatars du "progrès" - La déshumanisation en marche
CATHELINEAU (Philippe de)
16.00 €
Disponible en stock
Les dérives sociétales s'enchaînent, entraînant un délitement civilisationnel insidieux mais inéluctable. Dénonçant les errements des philosophies utilitaristes, l'auteur démontre combien la science et la foi confortent conjointement l'anthropologie traditionnelle qui reconnaît en tout être humain, même malade ou handicapé, depuis sa conception et jusqu'à sa mort naturelle, l'existence d'une "personne" unique et irremplaçable, infiniment respectable.
Il rappelle aussi l'unicité immuable de l'espèce humaine depuis l'origine, et combien les doctrines transhumanistes, créant une regrettable confusion entre l'être et l'avoir, ne changent en rien, ni sa nature, ni sa dignité singulière intrinsèque et exclusive. En outre, observant aujourd'hui que le sens de la réalité sexuelle est à la dérive, il montre que, dès lors, seul le retour "à l'origine", comme nous l'indiquent le Christ, et à sa suite saint JeanPaul II dans son admirable "théologie du corps", peuvent nous conduire à une vision intégrale de l'homme, à même de nous faire comprendre la grandeur et la splendeur de la dualité sexuelle de humanité.
Un livre pour restaurer les vérités anthropologiques sans lesquelles n'existent ni justesse sociétale ni justice sociale.  
Philippe de Cathelineau, est né en 1949, est marié et père de huit enfants. Diplômé de la Faculté de médecine de Paris, spécialiste en médecine générale, médecine aéronautique et spatiale, acupuncture et homéopathie, il a exercé comme médecin généraliste durant quarante ans, à Clamart (92) puis Angers (49). Depuis 2001, il a écrit plusieurs ouvrages pour promouvoir, par le biais d'essais, de romans et même de pièces de théâtre, la culture de vie et les enseignements bioéthique et sponsal de l'Eglise.
Donnant des conférences, tant sur la culture de vie, la bioéthique ou le mariage que sur le martyre de la Vendée (sur lequel il a récemment publié
Requiem pour la Vendée - Des héros de vitrail au siècle des Lumières), il est intervenu à Rome, en 2008, à l'Université du Latran, au cours d'un congrès international sur les blessures du divorce et de l'avortement, et a rencontré le Pape Benoît XVI qui l'a confirmé dans sa mission d'annoncer l'Evangile de la vie.