Les combats victorieux de la résistance française dans la libération
LORMIER (Dominique)
15.00 €
Occasion Vendue
Cet ouvrage, reposant sur des archives et des témoignages souvent inédits, révèle l'importance jouée par les forces armées de la Résistance (AS, FTP, ORA) dans la libération de la France de juin 1944 à mai 1945. La libération de plus de la moitié du territoire national est l'œuvre exclusive des résistants. En fixant de nombreuses garnisons et divisions allemandes, les maquis ont joué un rôle déterminant dans le succès des débarquements alliés en Normandie et en Provence. Le général Marshall, chef d'état-major des armées américaines, a déclaré : "La Résistance française a dépassé toutes nos prévisions. C'est elle qui, en retardant l'arrivée des renforts allemands et en empêchant le regroupement des divisions ennemies à l'intérieur, a assuré le succès de nos débarquements. Sans vos troupes du maquis, tout était compromis." La lutte que les FFI engagent contre l'occupant ne se limite pas à la guérilla et aux sabotages divers. De véritables batailles vont avoir lieu : Saint-Marcel, mont Mouchet, Le Vercors, mont Gargan, Picaussel, Mouleydier, Javerlhac, l'Isle-Jourdain, Autun, Maisey, Piquante-Pierre. Les combats livrés par les seules forces de la Résistance auront permis de fixer d'abord, puis de capturer, d'anéantir et de contraindre à la fuite d'importantes forces allemandes, l'équivalent de 15 divisions. Ce livre insiste, également, sur le fait que la Résistance française n'a pas pris fin en août 1944. Les FFI ont enlevé de haute lutte, sur les fronts de l'Atlantique et des Alpes, les dernières places fortes allemandes en avril et mai 1945.  
Dominique Lormier, historien et écrivain, est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages (histoire, littérature, biographie et spiritualité), publiés chez divers éditeurs. Membre du Centre national Jean-Moulin, il est considéré comme l'un des meilleurs spécialistes de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale.