Aristorie - Le pays des réformes
FRANCE (Henry de)
10.00 €
Disponible sous peu
Aux alentours de l'an 1960, un reporter venu de France entreprend de visiter le royaume d'Aristorie afin d'y enquêter sur ses institutions et ses incroyables succès - "son merveilleux et stupéfiant développement social et économique, la renommée atteinte en si peu de temps par ses inventeurs, ses professeurs, ses écrivains, ses artistes, tout (ce qui) a contribué à l'entourer d'un lustre aussi éclatant qu'inattendu". D'emblée, le reporter prévient ses lecteurs : ce qu'il a voulu, c'est "mettre en lumière de (son) mieux tout ce qui a trait à la constitution sociale de ce peuple et aux réformes qui ont été introduites dans ses institutions", sacrifiant sans hésiter "le pittoresque de la narration qu'il est facile de retrouver dans les récits d'autres voyageurs, au souci d'une documentation sociale et politique, exacte et complète". Pour ce faire, il va multiplier les contacts et les interviews au cours d'une enquête de plusieurs mois qui commence par la campagne, se poursuit dans une grande ville de province, et s'achève dans la capitale, Corporis - où le bon roi Robert IV gouverne, assisté de ses ministres et avec l'aide des États généraux qui siègent en permanence.
Pourvu d'un nom aux allures de pseudonyme et faisant penser à un mélange de Professeur Tournesol et de comte de Champignac, Henry de France ((1873-1947) était surtout connu jusqu'ici pour ses inventions dans le domaine de la pêche à la ligne et pour son rôle dans la renaissance de la radiesthésie. Les lecteurs de ce livre sauront désormais qu'il fut aussi l'auteur, en 1935, de la première utopie royaliste du XXe siècle : une description minutieuse de ce que produirait l'application, à un pays qui ressemble à la France, des doctrines de la monarchie moderne et du catholicisme social.