Saint Joseph de Cotignac - " Fili David "
HUMBERT (Élise)
18.00 €
Disponible en stock
C'est à Cotignac que, le 7 juin 1660, Gaspard Ricard faisait paître ses moutons. La chaleur était accablante, le jeune berger assoiffé s'étendit sur le sol, lorsqu'un homme d'imposante stature lui apparut et lui montra un rocher en disant : "Je suis Joseph, enlève-le et tu boiras". La pierre était visiblement si grosse et si lourde que Gaspard hésita, et l'apparition dut réitérer son ordre. Le berger obéit, put déplacer sans peine le rocher et découvrit une source d'eau fraîche. Il y but avec avidité, mais quand il se releva, saint Joseph avait disparu. (.) Sur la fontaine elle-même où coule cette source d'eau, source de grâces nombreuses pour les pèlerins, on peut lire : "Venez puiser avec joie aux sources du Sauveur" (Is 12, 3). (.) 

Les vertus que saint Joseph nous donne en exemple sont la simplicité, le détachement des biens matériels et la fuite de l'agitation extérieure. (.) Pour être des chrétiens dans le monde, sans toutefois être du monde, il faut d'abord être des hommes de bien, des hommes de vertu véritable, ce que fut saint Joseph en actes et non en paroles.
(Extraits de la préface de l'abbé Lorans)  


Ces pages, dédiées à saint Joseph de Cotignac, n'avaient pas été prévues par l'auteur lorsqu'il publia, en 2015, la première édition de Cotignac et la Mission divine de la France. Elles constituent comme un deuxième tome du premier ouvrage, sans en résumer ni reprendre les faits déjà exposés. (.) 

A quel titre saint Joseph apparaît-il à Cotignac, et pour quelle mission ? C'est à cette question que veulent répondre ces pages, s'appuyant sur la prestigieuse généalogie qui établit saint Joseph "illustre descendant de David". Aussi le patient lecteur ne s'étonnera t-il pas de l'importance accordée dans la première partie, après la présentation du saint, à l'extraction de l'époux de la Vierge Marie, comme ensuite à l'historique du culte qui lui est dédié, études toutes deux indispensables à la compréhension des événements. La deuxième partie, plus légère, donnera "quelques nouvelles » des activités religieuses au Bessillon au fil des siècles, et la conclusion s'appuiera sur le décret du pape Pie IX, que l'on trouve souvent condensé dans cette phrase : "La dévotion envers saint Joseph est le salut de la société contemporaine".
(Extraits de l'avant-propos)