La situation actuelle de l´Eglise et le devoir des catholiques
ANONYME
16.00 €
Disponible en stock
Il est clair que sous prétexte d'aggiornamento, on assiste depuis Vatican Il à une tentative insensée de détruire l'Eglise du Christ. Mais cette folle entreprise est cautionnée par ceux qui détiennent toutes les apparences de l'autorité ecclésiastique. Alors, la conscience chrétienne se voit confrontée à un cruel et insoluble dilemme : ou bien obéir, mais alors consentir à trahir la loi du Christ ; ou bien demeurer fidèle, mais au prix d'une dissidence, ce qui est inconcevable pour un catholique. N'y a-t-il donc aucune issue ? La foi nous répond : "Dieu est fidèle ; il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces. A côté de la tentation, il placera les moyens qui vous pennettront de résister" (1 Cor X,13).
Dès la fin du concile, et surtout après la promulgation d'une nouvelle messe par Paul VI, il s'est trouvé des catholiques fidèles prêts à résister pour la foi. Mais à l'avènement de Jean Paul Il, saisie de lassitude, une partie d'entre eux a prétendu se rallier à la nouvelle église, sans pour autant d'ailleurs se soumettre à elle dans la pratique. C'est pour réagir contre ces incohérences, et pour témoigner plus que jamais de la foi que l'Union pour la Fidélité des prêtres, religieux et laïcs catholiques a été constituée, au début de 1980. Son unique raison d'être est de poursuivre par tous les moyens adéquats le relèvement de l'Eglise une, sainte, catholique et apostolique, et non la revendication d'une quelconque opinion particulière, traditionaliste ou autre.