Lettres de captivité de Thomas More - Commentaires de Jacques Mulliez et Xavier de Bengy
THOMAS MORE (Saint)
17.00 €
Disponible en stock
Après avoir été interné à la Tour de Londres pendant seize mois, Thomas More, chancelier de Henry VIII, sera décapité le 6 juillet 1536. Il nous reste de cette captivité sa magnifique correspondance notamment avec sa fille Meg : "En toute bonne foi, Meg, j'espère que sa tendre pitié gardera ma pauvre âme sauve et me fera louer sa miséricorde. C'est pourquoi, ma très chère fille, que ton esprit ne se trouble de rien de ce qui pourrait m'arriver en ce monde.
Rien ne peut arriver que par la volonté de Dieu." A travers cet ouvrage, Jacques Mulliez nous livre la sensibilité profonde de Thomas More. Il nous permet de s'imprégner de sa spiritualité et sa confiance en Dieu, et en Christ, l'exemple parfait et son modèle, non seulement pour lui, mais pour les siens. Une figure capable d'aider véritablement chacun à donner un sens à sa vie et une éthique à ses actes, à travers une vie en conscience. 
Jacques Mulliez, décédé en 2018, ex-dirigeant d'entreprise, ancien Président des EDC (Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens) d'Ile de France était un passionné de Thomas More. Il est notamment l'auteur de "Thomas More, Au risque de la conscience" et d'une autobiographie intitulée "Passeur de joie".  
Directeur industriel, marié, Xavier de Bengy a trouvé avec saint Thomas More, homme complet et plein d'humour, un exemple et une intimité spirituelle qu'il approfondit jour après jour et souhaite partager.