Belluaires et Porchers
BLOY (Léon)
10.00 €
Disponible en stock
STOCK (EDITIONS), 1946 - 280 g - 12 cm * 18 cm - 356 pages. Cette fois-ci encore, Léon Bloy ne trahit pas sa réputation de pamphlétaire : avec la verve qui le caractérise, voilà qu'il brûle « les belluaires et les porchers » à l'autel de l'ignominie universelle. Mais qu'entend donc Bloy par ces termes ? Pour lui, « Il y a deux sortes de triomphants : les Belluaires et les Porchers. Les uns sont faits pour dompter les monstres, les autres pour pâturer les bestiaux. Entre un chef de guerre conduisant ses fauves au viandis et un affronteur d'agio poussant les foules à la glandée, on ne peut trouver aucune place pour une troisième catégorie de dominateurs. L'histoire du genre humain ne dénonce pas d'autres victorieux. » p.37. Bloy se désespère ainsi de constater que « nous crevons de la nostalgie de l'Etre. L'Eglise qui devrait allaiter en nous le pressentiment de l'infini, agonise depuis trois cents ans qu'on lui a tranché ses mamelles. L'extradition de l'homme par la brute est exercée jusque dans les cieux. Il ne reste plus que la louve de l'Art qui pourrait nous reconforter, si on ne lapidait pas les derniers téméraires qui vont encore se ravitailler à ses tétines d'airain. » Etat :couverture un peu passée et tâchée, défraichi, dos usé et un petit trou en haut et coiffe du bas élimée, tâches de rousseur en page de garde.