28.00 €
Occasion Vendue
Ed. Via Romana, 2017 - 16 x 24 - 486 p. Préface de Ghislain de Diesbach. Incarcéré à Fresnes le 12 janvier 1946, Pierre-Antoine Cousteau ne retrouve la liberté que le 18 juillet 1953. Le journal inédit publié ici, soixante ans après sa mort prématurée à 52 ans de suites d'un cancer lié à sa détention, dévoile le rude quotidien du journaliste et de ses compagnons d'infortune resté droit dans ses bottes et attentif au monde extérieur. Frère du commandant Jacques-Yves Cousteau, Pierre-Antoine Cousteau (1906-1958) est un journaliste et écrivain dont Jean Galtier-Boissière dit qu'il fut le plus brillant de sa génération. Livre neuf avec une petite tache sur la tranche de tête.