Les apparitions de l´Ile-Bouchard Témoignage du chanoine Ségelle - CD audio
CD, SEGELLE (Chanoine)
14.50 €
Disponible en stock
Le 8 décembre 1947 en début d'après-midi, à l'Île-Bouchard, quatre petites filles (Jacqueline et Jeanne Aubry, Nicole Robin et Laura Croizon) ont vu dans l'église paroissiale Saint-Gilles située sur la commule d'Ile-Bouchard, en Indre-et-Loire, une apparition de la Vierge Marie accompagnée de l'ange Gabriel. Les apparitions durent jusqu'au 14 décembre 1947.
Nommé curé doyen de Saint-Gilles de l'Ile-Bouchard depuis le 9 décembre 1921, le chanoine Ségelle sera un témoin privilégié de ces événements. Il ne cessera alors de témoigner.
Alors qu'il vient de fêter ses 70 ans de Sacerdoce, en juin 1970, à L'Ile-Bouchard, dans la petite nef romane de Notre-Dame de la Prière, il dira à Marie : "Je ne vous reverrai plus ici, mais là-haut". Il meurt le 4 août 1970, laissant son testament spirituel : Que l'on me fasse la charité de prier pour moi, quand j'aurai quitté cette terre. Je suis né dans la foi de l'Église catholique. J'ai professé cette foi toute ma vie et je déclare vouloir vivre et mourir dans cette même foi et intégralement, sans en excepter un iota. Seigneur, je suis impuissant à vous rendre grâces pour tant de bienfaits reçus. Prêtre ! Pourquoi moi ?. J'aimais bien mon ministère, à Amboise, près de vingt ans, à L'Ile-Bouchard, près de trente neuf ans. Magnificat ! Je renouvelle le don total de ma vie - je m'abandonne absolument - à Notre-Seigneur par la Très Sainte Vierge. La Sainte Vierge, j'aimais à la prier, à parler d'Elle. Elle ne m'a jamais manqué. Appelez à vous, Seigneur, beaucoup de jeunes. Si je le pouvais, je leur crierais : "On ne se repent jamais d'être Prêtre".
Cet enregistrement réalisé par le Dr François Montandon à Tours, en 1960, était jusqu'à présent inédit et paraît pour le 70e anniversaire des apparitions.