Ils ont tout détruit - Le sédévacantisme - Le problème de l´Una Cum, problème de l´heure présente - Débats et polémiques
REMY (Louis-Hubert)
16.00 €
Disponible en stock
L'auteur était connu en Amérique pour avoir accompagné le Marquis de La Franquerie, le 17 mai 1985, qui allait rencontrer le cardinal Siri, à Gênes. Lors de cette audience ils en sortirent convaincus de son élection au trône pontifical. Des documents de la CIA déclassés depuis devaient le confirmer.
Ce voyage souleva une réaction de ceux que l'on appelle "sédévacantistes", si bien qu'en 2005 (début avril, la semaine de la mort de Jean-Paul Il), à l'initiative d'Hutton Gibson, père de Mel Gibson, Louis-Hubert Remy fut invité à un colloque d'une semaine organisé par eux à New-York.
Lors de sa présentation à cette réunion, il a commencé par déclarer :
- je ne suispas sédévacantiste.
Surprise de Mel et de son père Hutton ! Mais il a de suite précisé :
- car ce n'est pas le problème du Siège, vacant ou occupé ; ce n'est pas le problème du pape hérétique ; ce n'est pas le problème du pape infaillible ; ce n'est pas le problème de l'autorité ; c'est un problème beaucoup plus grave et important ; une nouvelle religion s'est installée en lieu et place de la sainte religion catbolique. L'Eglise a été éclipsée.
Qui sont donc ceux qu'on a appelés "sédévacantistes" ? Quelles sont leurs idées ?
Voici quelques textes et échanges de ce petit nombre de résistants qui croient et font ce qui a toujours été cru et fait et qui précisent que ce n'est pas le passé qui pose problème mais les nouveautés.