Michel de PONCINS (1926- )  Michel de PONCINS (1926- )
Michel de Poncins est né le 21 mars 1926, à Saint-Omer, d'une famille originaire de la Loire. Il est marié et père de cinq enfants. Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris et Docteur d'Etat (Economie), il a rempli d'importantes fonctions de direction dans deux groupes industriels.
Ayant fondé l'association "Catholiques pour les libertés économiques C.L.E.", il en assure la présidence. C.L.E. se propose d'affirmer qu'il n'y a pas de contradiction entre le catholicisme et les libertés économiques et que, bien au contraire, l'un suppose les autres. L'association organise des conférences avec des personnalités de haut niveau et édite la Lettre de CLE, périodique dont l'audience est importante. Elle prend, aussi, position officiellement par des communiqués sur les problèmes de son ressort.
Ayant reçu le Prix Renaissance de l'Economie pour son livre "Tous capitalistes ou la réponse au socialisme", il a accepté, ultérieurement, de présider le jury de ce prix, décerné par le Cercle Renaissance.
Il est également co-directeur de Tocqueville Magazine. Ce magazine est édité tous les mardis sur Internet. Son adresse électronique est "Libeco.com". Il est rédigé dans le même esprit que La lettre de CLE, mais adapté aux lecteurs habituels d'Internet.
Il a fondé avec des amis la radio sur Internet "Radio-Silence.org", dont il est président. La radio se définit comme : "La radio du net francophone et de la liberté par la vérité".
Michel de Poncins participe, aussi, à de nombreuses associations agissant, chacune dans leur champ propre, en vue du rétablissement du règne de Jésus-Christ dans les coeurs et dans les institutions.
Il écrit de nombreux articles dans divers journaux ou revues, participe à des émissions de radio et donne de nombreuses conférences, en France et à l'étranger.
Dans ses livres et articles, il s'attache, principalement, à analyser le socialisme qui est. à ses yeux, le phénomène économique le plus significatif de notre époque. Par contraste, il montre les bienfaits des Libertés Economiques. Pour lui, le socialisme ne se limite pas du tout au parti du même nom. En France, il a été mis en place avec persistance bien avant 1981 par la fausse droite. Il démonte sans se lasser les impostures, les faux-semblants et les échecs qui sont la marque de ce socialisme ; il le fait avec aisance, sur la base de ses connaissances théoriques et de son ex périence dans l'industrie ; il ne se départit jamais d'un humour parfois cinglant, pensant que l'économie doit avoir au moins une liberté, celle d'être accessible à tous et agréable à lire.