Pourquoi je suis royaliste
DUBECH (Lucien)
15.00 €
Disponible en stock
Il faut toujours prévoir le pire quand il s'agit des affaires humaines. Il est possible que la démocratie triomphe et recouvre l'univers d'une barbarie semblable à celle qui suivit la chute de l'Empire. Comme l'humanité ne peut pas plus vivre dans le désordre parfait que dans l'ordre éternel, elle retrouvera un ordre, un équilibre. Mais après des siècles, quand la France sera perdue. C'est nécessaire au plan de la divinité ou de la nature ? C'est possible. Mais cette hypothèse échappe à ma raison. Celle-ci ne voit que la supériorité théorique du gouvernement d'un seul ; puis son avantage pour la. France ; et au-dessus encore, ce double avantage pour l'esprit humain qu'il y ait demain dans le monde une France semblable à celle du passé ; que la forme du gouvernement la plus raisonnable et normale soit adoptée par les nations bienfaisantes. C'est mieux ainsi, plus sensé et plus naturel. Tout porte à croire qu'un Français des beaux siècles eût. raisonne de la sorte, et que cette vue est conforme à l'humanisme qui ne séparait pas le service de la patrie du service de l'espèce. La parole humaine n'est pas douée d'un pouvoir de magie ; mais s'il est une formule qui ait contribué à diminuer sur la terre la part- du mal et de la douleur, c'est celle par laquelle le héraut de France résumait l'expérience du plus 'doué de tous les peuples : "Le roi est mort, vive le roi !"  

LUCIEN DUBECH