Au piano avec Gabriel Fauré
LONG (Marguerite)
17.87 €
Disponible en stock
Par une torride fin de journée d'août 1902, une animation inaccoutumée régnait chez le comte de V. , amateur éclairé.
Le piano, accordé de la veille, attendait d'être ouvert. Les pupitres d'un quatuor se faisaient face. Les salons embaumaient de toutes les fleurs du jardin.
Quelle jolie demeure que ce Mireval se reflétant dans un miroir d'eau, au fond de son parc.
Les équipages, attelés des plus fringants chevaux, déversaient sur les graviers du perron une foule élégante. La meilleure société était là, rassemblée. Le charme de cette époque résidait dans son faste. (Extrait du premier chapitre)