Chroniques de Cochinchine (1951 - 1956)
SIMON (Guy)
25.00 €
Disponible en stock
Ce recueil des lettres d'un jeune officier illustre d'abord la finalité de la guerre, qui est l'établissement de la paix. Objectif atteint au Sud Vietnam en 1953 grâce aux efforts de l'armée française et de son amie l'armée vietnamienne, selon le principe de Gallieni : "En attaquant un village pensez au marché que vous y ouvrirez le lendemain".
Il se réfère en outre à la paix qui habite l'âme d'un homme de guerre. A travers les fatigues et les dangers, demanderez-vous ? Oui, malgré la sueur et le sang, le soldat est en paix quand il sait à qui il offre son sacrifice. L'honneur, le devoir, la défense de la France, de la liberté planaient sur tous les champs de bataille, mais au Sud Vietnam ils prenaient la ligure de la population qui nous était confiée. Nous mourions autant que sur d'autres territoires plus célèbres, parfois plus rudement car généralement seuls, sans moyen d'alerte ou de secours, mais nous savions pour qui et contre qui. Le goût du risque, la joie de vaincre nous animaient ; la haine jamais.