Les 500 prêtres de l´Aveyron déportés pendant la Révolution - T 2
FABRE (Augustin)
20.00 €
Disponible en stock
La vérité n'est certes pas celle des vainqueurs.
Dénaturée critiquée discréditée par des milliers de valets incultes et cupides la monarchie depuis des décennies devait pour leurs auteurs être reléguée aux culs de basse-fosses de l'histoire et apparaître comme une époque surannée, obsolète. Il n'en est rien.
Les impies firent chuter ? Treize siècles d'histoire de France, la France pourrait-on dire campée sur deux piliers fondamentaux : Dieu et le Roi, réduisant l'influence de l'Eglise et pillant les biens du clergé, non sans oublier de mettre au pilori la noblesse fer de lance du spirituel.
La France orpheline depuis se débat aux mains d'arrivistes opportunistes non issus de droit divin qui concourent à la perte du pays.
Grâce à Dieu dans l'histoire avec un grand H, pour la France fille aînée de l'Eglise les veilleurs subsistent : les royalistes et . les vestiges témoins royaux ou religieux, ces derniers éternels.
Tout est cycle.
Le cycle du Lys reviendra car telle est la volonté divine.
Pour s'en convaincre, il suffit d'observer les bavardages et autres pépiements des propagandistes qui nous abreuvent d'illusions et autres âneries médiatiques de plus en plus iniques.
La preuve est faite, acta est fabula, la révolution a accouché d'un souriceau, elle-même ostraciste et réductrice des libertés, opposée à l'égalité ; quant à la fraternité elle est laissée aux bons soins du peuple et des initiatives individuelles.
La vérité, l'authentique, est bien dans les livres, les contemporains, comme celui-ci et les autres des siècles précédents ouvrages dans lesquels elle n'est ou n'était pas travestie.