Les insurgés de Dieu - Le combat des Vendéens pour la liberté de la foi
POUPARD (Cal Paul)
20.00 €
Disponible en stock
1793-1794. L'Année Terrible pour la Vendée. Plus de cent vingt mille morts, véritable génocide avant la lettre, commis au nom d'une idéologie délirante, contre un peuple de croyants dont le seul crime était de revendiquer la liberté de la foi, avec ses prêtres légitimes, en communion avec le Pape de Rome. Westermann de sinistre mémoire en rend compte avec emphase au Comité de Salut Public : "II n'y a plus de Vendée, citoyens républicains, elle est morte sous notre sabre libre, avec ses femmes et ses enfants. Suivant les ordres que vous m'avez donnés, j'ai écrasé les enfants sous les pieds des chevaux, massacré les femmes qui, au moins pour celles-là, n'enfanteront plus de brigands. Je n ai pas un prisonnier à me reprocher, j'ai tout exterminé".
Grâce à Dieu toujours vivante et sans esprit de revanche contre les colonnes infernales, la Vendée martyre a pardonné à ses bourreaux, et sa mémoire de fidélité se veut de vérité pour ses ancêtres, de réconciliation et de paix. A deux siècles de distance, en témoigne un des fils de la Vendée angevine, apparenté à Cathelineau, "le saint de l'Anjou", en ses articles, conférences et homélies du Bicentenaire, de Saint-Florent-le-Vieil à Saint-Laurent-sur-Sèvre, qui mettent en vive lumière le soulèvement de tout un peuple, pour Napoléon "une guerre de géants", ces vaincus auxquels le Concordat de 1802 a donné la victoire de la concorde entre la France et Rome, entre la France et tous les Français. 
Après ses études au Petit Séminaire de Beaupréau, au Grand Séminaire d'Angers, à l'Université Catholique de l'Ouest, à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes en Sorbonne, une collaboration au CNRS et deux doctorats en histoire et en théoloqie, Paul Poupard a apporté son concours à la Secrétairerie d'Etat de Jean XXIII et de Paul VI, pendant et après le Concile Vatican II. Recteur de l'Institut Catholique de Paris de 1971 à 1981, Président du Conseil Pontifical pour le dialogue avec les non-croyants et du Conseil Pontifical de la Culture près de Jean-Paul II, et du Conseil Pontifical pour la Dialogue interreligieux près de Benoît XVI, il est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages de culture et d'histoire.