Sécu : comment faire mieux - Propositions d´un médecin de famille - Essai
CASANOVE (Patrick de)
15.00 €
Disponible en stock
Les Français sont attachés à la Sécurité sociale parce qu'elle permet à la plupart des gens, d'avoir accès à des soins performants de manière relativement simple.
Pourtant quand une personne va voir son médecin de famille, à la fin de la consultation, quel qu'en soit le motif, elle lui demande si ce qui est prescrit, médicaments ou examens, est remboursé, si les spécialistes sollicités prennent un dépassement, si l'éventuelle intervention chirurgicale est bien prise en charge, etc.
Si la réponse est négative, le patient demandera, s'il ne peut y faire face, à changer de traitement, à surseoir à l'examen ou à l'intervention. Parfois une personne est dans une situation telle, qu'elle ne conçoit pas la nécessité ou l'intérêt de soins. Elle a d'autres préoccupations.
Notre Sécu a des défaillances qui s'accentuent sans cesse. Elle prend de plus en plus d'argent aux Français et rembourse de moins en moins. Il y a toujours des personnes qui ne sont pas couvertes. La pérennité des ressources financières n'est pas assurée.
Ce livre traite ces difficultés dans le contexte économique de la France. Il propose des solutions cohérentes et éprouvées pour que tous les Français puissent toujours bénéficier des meilleurs soins.  
Né en 1959, marié, père de 4 enfants, le docteur Patrick de Casanove, diplômé en 1985, exerce comme généraliste dans la ville d'Ondres depuis la fin de son service militaire en 1986. Il a connu le système de l'intérieur. Au sein de MG France il a défendu le médecin référent, la FSE, etc. pour comprendre très vite que cela n'apportait aucune solution. Il a siégé à une des commissions paritaires de la CPAM de Bayonne et a été élu à l'Union des Médecins Libéraux d'Aquitaine, qu'il a quittée en 1995 après son élection comme Maire d'Ondres, fonction qu'il a occupée de 1995 à 2001. Il écrit régulièrement des articles pour le journal suisse "Le Temps" et pour diverses institutions libérales. Il est président du Cercle Frédéric Bastiat.