Saint Alphonse de Liguori 1696-1787 (4 volumes)
BERTHE (Père Augustin)
57.00 €
Disponible en stock
En temps de guerre, tout homme est soldat ; en temps de persécution, tout chrétien doit dire comme les Machabées : Moriamur in simplicitate nostra !
Une croisade s'imposant plus que jamais comme une question de vie ou de mort pour l'Église nommée à juste titre catholique (universelle), il s'agit de susciter de vrais soldats, des confesseurs de la foi et, au besoin, des martyrs.
Or chacun le sait, le meilleur moyen de ranimer dans les coeurs la sainte flamme de l'enthousiasme chrétien, c'est de mettre sous les yeux des catholiques la vie et les combats de ceux qui se sont faits les chevaliers du Christ et de son Église.
Aux premiers siècles, quand le sang coulait à flots, on lisait dans les assemblées les Actes des martyrs, et les hommes, les femmes, les enfants, entraînés par l'exemple, couraient au-devant des supplices.
Aujourd'hui, une croisade permanente s'impose, inspirée des premiers âges, doit nous trouver prêts au sacrifice ; prêts surtout à nous intérroger : au jour du dernier jour qu'aurai-je à répondre au Souverain Juge qui me demandera : "Quel combat as-tu mené en Mon Nom ?"
C'est précisément dans l'intention et avec l'espérance d'encourager prêtres et fidèles à combattre le bon combat que je livre aujourd'hui au public l'histoire d'un intrépide lutteur : saint Alphonse de Liguori.
Jetons un simple coup d'oeil sur sa longue carrière, et nous nous rendrons compte des victoires que nous remporterions sur les ennemis de Dieu si nous savions lutter avec le même esprit, le même courage, les mêmes armes, que ce champion de notre sainte et noble cause.
Quand le jeune chevalier napolitain fut en âge de comprendre ce qui se passait dans le monde, trois espèces de sectaires, les jansénistes, les régalistes, les philosophes, travaillaient de concert à miner le catholicisme. Voltaire et Rousseau semaient partout les principes de la Révolution qui opprime aujourd'hui le monde entier. (Préf. P.Xl, sq.)