Les Roses de Pa Kha - Mémoires posthumes d'un officier parachutiste. France - Indochine - Algérie 1944 - 1961
MAGNILLAT RAPP (Bernard)
25.00 €
Epuisé
Le 24 février 1950, le lieutenant Magnillat, incorporé au 5e BCCP, saute sur le poste de Nghia Do encerclé par la Brigade 308 Vietminh. Le poste repris, il reçoit l'ordre de se joindre à un commando du 3e BCCP pour se rendre à Pa Kha, petite localité distante d'une cinquantaine de kilomètres, afin d'y réquisitionner des coolies et des chevaux capables de transporter les parachutes de l'opération. Après deux jours de marche le commando atteint le village en pleine nuit et, harassé de fatigue, s'écroule à même le sol. Au petit matin les hommes se réveillent dans un univers de roses blanches. Vision inoubliable et quelque peu irréelle, c'était la fête des fleurs à Pa Kha en ce 28 mars 1950 et le commando devait y demeurer durant deux mois et demi.
Son épouse, Marie-José Magnillat a rédigé et mis en forme un ouvrage reprenant la correspondance, les archives, les notes, les agendas de marche et les témoignages divers, réunis de son vivant par son époux. "Les roses de Pa Kha" suivi par "Les roches pourpres des Aurès", dont il avait ébauché la rédaction, font apparaître un parcours militaire, court mais dense, jalonné d'épisodes parfois inédits et souvent surprenants.
Ce livre nous emmène des jungles d'Indochine aux reliefs des Aurès, d'opérations militaires en périodes plus calmes, auxquelles des épisodes civils donnent un éclairage élargi sur la vie dans ces Territoires d'Outre-Mer dont le souvenir est, aujourd'hui, presque effacé.
Le lieutenant-colonel Bernard Magnillat-Rapp (1924-2006). Né à Saint-Cyr-l'école. Fils, petit-fils et arrière-petits-fils d'officier. Parenté avec le général Jean Rapp, héros d'Austerlitz. En août 1944, il s'engage au 6e BCA et participe à la bataille des Alpes, puis intègre Saint-Cyr. Breveté parachutiste il rejoint Vannes-Meucon en 1947, où il est affecté au 3e BCCP en formation. Premier séjour en Indochine où il sert au 5e BCCP puis au 7e BCCP. En 1952 il sert au 6e BPC de Bigeard comme lieutenant chef de section. Début 1954 il rejoint la Métropole. Nommé capitaine, il rejoint l'Algérie au 5e bataillon "Blizzard". En 1956 il participe à l'opération de Suez avant de rejoindre le 3e RPC (actuel 3e RPIMa). De retour en Métropole, en 1961, il demande sa mise en disponibilité et quitte l'Armée en 1963.
Commandeur de la Légion d'honneur. Titulaire de 11 citations dont 4 avec palmes.