Les royalistes en Algérie de 1830 à 1962. De la colonisation au drame
GOURINARD (Pierre)
25.00 €
Disponible en stock
Les Légitimistes, colonisateurs de l'Algérie, dans les années 1830 et 1840, pensaient que la conquête de Charles X constituait le symbole d'une nouvelle France, qui permettrait le renouveau de la Chrétienté.
Comme la plupart d'entre eux, le Comte de Chambord, dans sa Lettre sur l'Algérie, ne dissociait pas colonisation et évangélisation, préfigurant ainsi le souhait du Père Charles de Foucauld.
Prolongement naturel de la Métropole, l'Algérie ne pouvait être conservée que dans le cadre d'une souveraineté française intangible. Lorsque l'idée royaliste reprit vie avec l'Action française, cette souveraineté ne pouvait être défendue que dans le cadre du nationalisme intégral, défenseur des particularismes locaux.
De l'Algérien, issu des colonisateurs, Charles Maurras disait : "C'est un homme d'esprit, fier, ferme, solide, c'est un citoyen."  

Pierre Gourinard, né à Alger, est issu de familles du Vivarais et du Limousin, fixées respectivement en Kabylie en 1882 et dans la plaine du Chélif en 1895.
Professeur honoraire d'Histoire et Géographie à Aix-en-Provence, docteur en Histoire et docteur d'État, il est l'auteur d'une thèse d'État soutenue à Poitiers en 1987, Les Royalistes devant la France dans le monde, 1820-1859. Il a publié plusieurs de ses communications aux colloques Maurras d'Aix-en-Provence, dans Études maurassiennes (tomes II, IV et V).