La guerre de Chypre et la bataille de Lépante
JURIEN DE LA GRAVIERE (Edmond)
23.40 €
Epuisé
123 ans après la prise de Constantinople par les "Jures", les pays d'Europe centrale et de Méditerranée occidentale prirent enfin conscience du danger que présentait l'invasion progressive du continent par la puissance ottomane. Après avoir conquis la Grèce et les Balkans, les armées musulmanes parvinrent en effet jusqu'aux portes de Vienne. Sans la flotte vénitienne, aucune défense en Méditerranée n'était possible. Or Venise avait des intérêts commerciaux qu'elle protégeait par des accords avec les Turcs. Mais ceux-ci commirent l'erreur d'attaquer en 1570 la colonie vénitienne de Chypre et de torturer les garnisons de Famagouste et de Nicosie avec une rare cruauté. Ce fut la guerre de Chypre.
Dès lors Venise se joignit aux flottes espagnoles, génoises et napolitaines qui se concentraient à Messine sous le commandement de don Juan d'Autriche et partirent à la recherche de l'ennemi. C'est dans le golfe de Corinthe, près de Lépante, que les deux adversaires s'affrontèrent. Ce fut la bataille de Lépante.
Elle représente l'un des moments les plus importants de cette guerre séculaire, peu connue des Français, contre l'empire ottoman, qui se poursuivra jusqu'à la Première guerre mondiale qui verra la Turquie en partie démembrée et dont les guerres récentes du Kosovo, de Croatie et de Serbie sont les derniers avatars.  

Edmond Jurien de La Gravière, amiral et membre de l'Académie française, est né à Brest le 19 novembre 1812. Il est mort à Paris le 5 mars 1892. Il prend part à la guerre de Crimée en 1854 et commande les forces françaises envoyées au Mexique en 1861. Il est l'auteur de très nombreux ouvrages historiques, tant militaires que maritimes.