Communisme et conscience de l´Occident
SHEEN (Mgr Fulton)
19.00 €
Disponible en stock
Ce livre répond à la question : "La philosophie du communisme est-elle russe, ou la doit-on plutôt aux lacunes du monde occidental ?" 

Le titre du présent ouvrage a été composé avec soin, et il décrit exactement ce que Monseigneur Fulton J. Sheen a choisi comme sujet. "Communisme et conscience de l'Occident" traite du communisme, certes, mais il porte en outre une sévère accusation contre les lacunes et les maux de notre civilisation occidentale, d'où le communisme est sorti et à laquelle il est apparenté. 

Dans ses nombreux livres, et plus encore dans ses interventions à la radio, le penseur catholique qu'est Mgr Sheen a coutume de s'adresser non seulement aux catholiques, mais également aux multitudes de toutes les religions. Il s'exprime ici pour l'ensemble des hommes encore capables de réagir en fonction de leur conscience et de leurs sentiments religieux. 

Tandis que le monde se divise à nouveau en deux camps, tandis que la Russie et les États-Unis sont respectivement à la tête de deux groupes de nations rivaux, il nous est certes facile de ne voir que du mal à l'Est et que du bien à l'Ouest. Mais Mgr Sheen ne veut pas nous laisser nous purger de nos péchés en faisant de la Russie et du communisme les boucs émissaires de tout mal. De même qu'il est inflexiblement opposé au communisme, il est tout aussi opposé au libéralisme de laisser-faire, au relativisme et au matérialisme de notre propre société. 

Ce qui rend le communisme formidable, c'est son attrait en tant que religion inversée. Lorsque le libéralisme du dix-neuvième siècle a mis Dieu au rencart en même temps que les absolus de la religion et de la moralité, il n'a laissé aux hommes rien à quoi ils puissent s'accrocher. L'humanité a cessé alors de pouvoir étancher sa soif d'un objet de foi, de satisfaire son désir d'absolus dans ce monde qui était en plein changement, en pleine mutation. Or, le communisme offre précisément de nouveaux absolus, un nouveau dogme, une nouvelle infaillibilité, de nouveaux objets de foi, tous placés sur un plan entièrement matériel et immédiat. Des millions de gens embrassent le communisme comme substitut à la religion, comme contre-Église, comme contre-religion. Leur ferveur et leur zèle confèrent au communisme toute sa force dynamique et font de lui un formidable ennemi du christianisme ainsi que de toute vraie religion. 

La Russie n'a pas été consacrée par le pape Pie XII au coeur Immaculé de Marie, comme Notre-Dame de Fatima l'avait demandée en 1917, elle ne s'est donc pas convertie et a répandu ses erreurs à travers le monde. La mentalité communiste est passée à l'occident qui est devenu l'empire du mensonge et du péché contre-nature. Il se pourrait maintenant que la Russie devienne le bras vengeur de Dieu de cette humanité corrompue. 

Un livre d'une actualité étonnante, et plein d'espoir.