Flamme ardente au carmel - Vie du père Herman Cohen
SYLVAIN (Abbé)
24.00 €
Disponible en stock
Né en 1820 dans une famille israélite, Hermann Cohen devient très jeune un pianiste virtuose et l'élève de Franz Liszt. Certaines influences - notamment celle de George Sand - vont compromettre son équilibre humain et affectif. À vingt-six ans, le jeune Juif mélancolique semble irrémédiablement corrompu et brisé par la sensualité, la vanité des triomphes faciles et le démon du jeu. Converti par l'Eucharistie et littéralement embrasé par cette flamme ardente, Cohen entre au Carmel en 1849. Il devient, sous le nom religieux de Père Augustin-Marie du Très-Saint-Sacrement, un apôtre enthousiaste de l'adoration eucharistique qu'il prêchera dans les principales chaires de France et d'Europe. Au cours de ses voyages, il rencontrera des Saints comme le Curé d'Ars, Pierre-Julien Eymard, Bernadette de Lourdes et tant d'autres grands noms du renouveau catholique au XIXè siècle. Accaparé, dévoré par un apostolat incessant, le Père Augustin-Marie ne cesse d'aspirer à se cacher dans la solitude du Saint Désert qu'il a fondé à Tarasteix. À peine l'a-t-il rejoint que la guerre de 1870 éclate ; il fut nommé alors aumônier militaire et meurt l'année suivante, victime de son dévouement pour les prisonniers français du camp de Spandau, en Allemagne.
Le présent ouvrage s'appuie sur des sources de première main, abondamment utilisées et citées par l'auteur, dont beaucoup ont disparu depuis : d'où l'importance de cette biographie véritablement passée au rang de "document source". L'histoire extraordinaire des errements, de la conversion et du rayonnement apostolique d'Hermann Cohen peut affermir les nouveaux convertis dans la foi et montrer le chemin à tant de jeunes aux prises avec le désespoir. Le Père Augustin du Très-Saint-Sacrement nous conduit surtout à Jésus-Eucharistie, Salut du Monde.