Itinéraire d´un historien - Etudes sur une crise de l´intelligence XVII - XXe siècle
VIGUERIE (Jean de)
24.00 €
Disponible en stock
Le titre de cet ouvrage, qui rassemble dix études, déjà publiées dans diverses revues, se justifie ainsi : l'historien est l'auteur de l'ouvrage, l'itinéraire est celui de sa vie de professeur et de chercheur.
Les pages introductives évoquent cette existence. Elles expliquent l'insensibilité de l'auteur aux séductions de l'histoire à la mode, l'histoire sociologique, l'histoire blochienne. Elles disent aussi le secret de sa relative impassibilité dans les tourments professionnels. N'a-t-il pas choisi d'en rire ? Et cela est méritoire, l'Université française étant devenue par la méprisable condition de ses maîtres l'une des plus attristantes d'Europe. Il fallait enfin présenter le recueil, et puisqu'il sagissait de travaux déjà publiés, les reprendre et les compléter. L'introduction est autobiographique et critique.
Les dix études, comme autant de chapitres, forment le corps de l'ouvrage. Toutes se rapportent à l'histoire des idées à l'époque moderne et contemporaine, et plus précisément à l'influence des idées sur l'histoire. Il sagit des idées de certaines philosophies modernes, le cartésianisme, l'empirisme, le sensualisme et le matérialisme.
Les dix études illustrent quelques aspects de cette influence. Elles font voir par des exemples l'effet de la diffusion de ces philosophies et la révolution qui en résulte dans la manière de vivre et de penser. Révolution dans l'éducation et dans les études, révolution dans la pensée politique et dan la façon de gouverner, révolution dans les relations entre les hommes et entre les peuples, révolution enfin jusque dans la religion.
Paul Hazard avait parlé de "crise de conscience". Disons plutôt de l'intelligence. La vision du monde s'est rétrécie, et les accords qui faisaient l'harmonie du monde ancien ont été rompus. Dieu n'a rien a faire avec l'homme, l'homme avec la société, l'esprit avec le savoir, l'âme avec le corps. Tout est dissocié, tout est séparé. Tout continue à se défaire, à moins que l'intelligence un jour ne retrouve la maîtrise d'elle-même et du monde.