Les soifs de l´homme
ARNOUX (Jacques d’)
13.40 €
Disponible en stock
Jacques d'Arnoux, abattu en avion en 1917, à demi-paralysé depuis, reste un combattant par la plume. Il a pu faire cette confidence que la plus grande grâce après son baptême est peut-être cette chute d'avion qui lui a permis d'utiliser son reste de vie pour la concentrer sur ce qui lui semblait le plus important. Après Paroles d'un revenant paru chez Plon en 1925 et depuis réédité par Téqui, il publie en 1938 une œuvre capitale : Les Sept Colonnes de l'Héroïsme, considéré comme son chef-d'œuvre. En 1946, paraît L'Heure des Héros qui le révèle comme un éducateur et un entraîneur des plus remarquables. Il poursuit ses recherches dans l'immobilité et la souffrance et en donne les résultats dans un nouvel ouvrage paru en 1966 : Nouvelles Paroles d'un revenant, Justice pour Dieu. D'où viennent l'écroulement et la déchéance des sociétés, sinon des menées de la subversion, qu'elles s'appelent Renaissance, Réforme, Révolution, Libéralisme, Socialisme ou Teilhardisme ? "Un très grand livre, a dit Joseph Thérol, grave, déchirant, décisif comme un appel au rempart". Et voici le dernier ouvrage de Jacques d'Arnoux, Les Soifs de l'Homme qui est très attendu. Il se partage en trois parties : une soif de parole, éteinte par les délires de l'orgueil et de la volupté ; une soif de Foi et d'Espérance ; diverses soifs d'amour. Livre émouvant, pathétique, exaltant, à qui l'éclatante préface de Michel de Saint-Pierre promet une large diffusion.