L´eau bénite
GAUME (Mgr Jean-Joseph)
15.00 €
Disponible en stock
Le jeune Allemand, à qui sont adressées nos lettres sur le Signe de la Croix, nous a demandé un travail analogue sur l'Eau Bénite. Ses motifs sont les mêmes. Dans une de ses visites, il nous raconta qu'un bénitier, aperçu à la tête de son lit, lui avait attiré de la part de ses camarades une avalanche de quolibets, plus spirituels les uns que les autres. "Grâce aux moyens de défense que vous m'avez fournis, ajoutait-il, on n'ose plus m'attaquer sur le Signe de la Croix ; mais, je dois l'avouer, pour défendre l'Eau Bénite, je n'ai pas d'armes de précision, et je viens vous en demander."
Trop juste est une semblable prière, pour n'être pas favorablement accueillie. L'opuscule qu'on va lire en est le fruit.