La faim justifie les moyens. L´épopée de la première campagne de soupes de nuit Gare Saint-Lazare
BLANCHARD (Jean-Pierre)
3.00 €
Disponible en stock
Epopée de la première campagne de soupes de nuit, Gare Saint-Lazare
C'était le 4 novembre 1997 sur le parvis de la gare Saint-Lazare. Le pasteur Jean-Pierre Blanchard venait leur servir la soupe. Au propre, pas au figuré. C'était un "gars du Front national" et sa soupe n'était pas empoisonnée, contrairement à un bruit que l'on n'a pas manqué de faire courir. Les médias ne sont venus qu'une fois. Et ce n'était même pas pour lui, mais parce que ces médias, auto-persuadés de leurs vérités, étaient certains qu'il allait se faire chasser. Il a été accueilli, remercié, loué. Il y a pauvres et pauvres, mais il y a aussi charité et charité. Celle du pasteur est trop sincère pour qu'elle ne soit pas "politiquement incorrecte" en cette fin de siècle. Et le pasteur Blanchard revient à la gare Saint-Lazare chaque hiver depuis trois ans. Lui n'a rien à vendre : ni une élection, ni une chanson, ni un film. Il ne demande rien - pas même une carte d'identité française - et il donne tout. 
Jean-Pierre Blanchard : Pasteur, président de l'Entraide nationale, diplômé d'État d'éducateur. 25 années d'expérience dans le social. Il est par ailleurs l'auteur de Martin Heidegger, philosophe incorrect et d'Aux sources du National populisme : Maurice Barrès - Georges Sorel.