Actes du VIIème Congrès : Les crises dans l´Eglise. Les causes, effets et remèdes
COURRIER DE ROME (SI SI NO NO)
25.00 €
Disponible en stock
L'Eglise est divine et humaine. Quand l'humain prévaut sur le divin, Elle est en crise, et quand le divin prévaut sur l'humain, l'Eglise catholique triomphe. Il y a un ordre à respecter. Ce n'est pas le politique, le social, le naturel qui doivent dominer mais le spirituel, le dogmatique, le surnaturel. Et quand les hommes d'Eglise respectent l'ordre voulu par Dieu, l'Eglise est maîtresse de vérité dans le politique, le social, et en bien d'autres domaines.
L'Eglise connaît une crise depuis de nombreuses années. Pour la résoudre il faut défendre, maintenir et adapter l'application des principes fondamentaux aux circonstances concrètes de la situation actuelle. C'est le sens du combat poursuivi par Si Si No No et par le Courrier de Rome depuis plus de trente ans et la raison pour laquelle le VIIè congrès théologique de Si Si No No, organisé avec l'Institut Universitaire Saint Pie X et Documentation Information Catholiques Internationales (DICI), a choisi comme thème Les crises dans l'Eglise, et pour être plus exact, et la crise actuelle.
Il n'y a pas eu d'époque où l'Eglise n'a pas eu à souffrir persécutions, hérésies, schismes, crises latentes etc. A l'occasion du Congrès l'étude de certaines crises traversées par l'Eglise a permis de mettre en valeur Sa dimension surnaturelle, les grands principes qui L'ont guidée, fruits de Sa sagesse et de Son expérience séculaire, et qui nous indiquent les solutions permettant de sortir de la crise actuelle.
Puis le Congrès a traité quelques grands thèmes sur lesquels se focalise en partie la crise actuelle, sujets importants qui ont souffert d'une véritable révolution au point d'en avoir démoli la société chrétienne : la notion de l'Eglise, le mariage, la famille, l'éducation, le magistère et l'enseignement, le droit.
Enfin pour conclure le Congrès a mis en valeur le rôle de Mgr Lefebvre et de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X dans son combat pour le retour à la Tradition, seul moyen pour sortir de la crise : "Si la Fraternité pouvait et si Rome voulait.".